Préparation du voyage

LE matériel (pour de bon) et quelques conseils

Selles/sangles/tapis/licols

1 selle Oner (selle militaire devenue selle de trec. Selle rare, fabriquée par le sellier Oner aujourd’hui disparu. Panneaux anatomiques mobiles pouvant s’écarter ou se resserrer, s’adaptant ainsi à un grand nombre de chevaux ou aux chevaux dont la morphologie est particulière. L’arçon est en résine synthétique, ce qui le rend solide à vie. Le sanglage 3 points de type Mc Lellan permet de répartir la charge du cavalier en plaquant la selle parfaitement sur le dos du cheval) & 1 sangle TH recouverte d’un tissu Vetbed par le cordonnier pour 20 € ; 1 selle Guichard (selle longue distance, idéale pour cheval ne présentant pas de singularité particulière au niveau de la morphologie, extrêmement confortable) & 1 sangle Guichard en laine Mohair ; 2 tapis fais sur mesure par nous-même en Vetbed ; 2 filets de randonnée Guichard & 2 médailles en argent avec numéros de téléphones et noms des propriétaires et des chevaux gravés.

Grégoire/Amour :

1 boudin (commandé sur Equiclic, très mauvaise qualité, à éviter) avec à l’intérieur : 1 tente de trekking Décathlon ; 1 gilet jaune ; 2 livres ; Journal de bord & 1 stylo ; 4 piquets pour la clôture électrique (fabriqués à partir d’arceaux de tente) ; Sac de vêtements (en tout : 3 caleçons ; 3 paires de chaussettes ; 2 t-shirts ; 1 pantalon de gendarmerie ; 1 short de gendarmerie ; 1 tour de cou buff ; 1 pull de chasse Décathlon ; 1 grosse veste sans manche).

Sacoches Fouganza avec à l’intérieur : 1 paire de chaussures légères ; Passeports et cartes d’immatriculation des 2 chevaux ; 1 popotte Décathlon (1 casserole, 2 assiettes, 2 verres, 2 fourchettes, 2 cuillères) & 1 bombonne de gaz ; Fil clôture électrique 150 mètres ; 1 cure pied ; 1 paquet de mouchoirs ; 1 grande bouteille en plastique (mieux que n’importe quelle gourde car incassable et contient une plus grande quantité d’eau).

Fontes Fouganza avec à l’intérieur : Batterie pour la clôture électrique ; 1 ficelle de 100 mètres ; 4 grelots pour la clôture (pour entendre si les chevaux tentent une évasion et également de savoir si nos affaires font l’objet d’une tentative de vol) ; 4 isolateurs queue de cochon ; 4 sardines pour la clôture ; 6 mousquetons ; 6 masques anticovid FPP2.

1 bombe de la Sellerie L’écurie ; 1 béret basque.

1 banane en cuir avec à l’intérieur : 1 lampe frontale Super U ; 2 passeports ; 1 bombe au poivre ; 1 couteau Opinel ; 1 jeu de cartes ; 2 bobines de fil en cuir & 2 aiguilles spéciales bourrelier (privilégiez 2 aiguilles au cas où l’une se briserait) & 1 alêne ; 1 base chargeur Samsung & 2 câbles (afin de pouvoir recharger deux appareils en même temps) ; 1 tire-tique.

Kathleen/Brutus :

Boudin Guichard avec à l’intérieur : sac de vêtements (4 culottes ; 1 pantalon/short Décathlon ; 4 paires de chaussettes ; 1 robe ; 1 brassière ; 3 t-shirts ; 1 manches longues ; 1 leggings ; 1 paire de sandales ; 1 doudoune légère ; 1 manteau de l’armée française ; 1 pull ; 1 tour de cou buff ; 1 bonnet) ; Trousse de toilette ; 1 gilet jaune ; Huiles essentielles ; 2 couvertures de survie.

Sacoches Guichard avec à l’intérieur : Probiotiques ; 1 paquet de griffe du diable ; 1 paquet de curcumine ; Blocs de sel ; 4 L de granulés max lorsque nous en trouvons ; 1 étrille ; Bandage pour chevaux ; Éponge (pour laver la sueur sur les chevaux chaque soir) ; 1 brosse ; Collyre pour les yeux ; Acide hyaluronique pour la cicatrisation ; Arnigel pour les contusions sans plaie ; Désinfectant ; Papier toilette ; 1 serviette de bain ; 2 sacs de couchage achetés au vieux campeur ; 2 bâches (2 m x 1,50 m).

Fontes Guichard avec à l’intérieur : 1 gourde en toile ; Lingettes ; Compresses ; Mouchoirs ; Savon de Marseille ; Nourriture.

Kathleen porte en plus 1 bombe Chopelin ; 1 panneau solaire Goal zéro nomad (évitez à tout prix les batteries solaires de la Fnac, elles ne fonctionnent pas) ; 1 seau pliable pouvant contenir 10 L de liquide (acheté sur le site du comité de randonnée équestre d’Isère).

1 banane en tissu avec à l’intérieur : 2 paires de lacets en cuir ; Couteau suisse ; 1 batterie portative cellularline ; 1 base chargeur ; 1 lampe Olight ; 2 bandes réfléchissantes ; Pansements.

2 paires de chaussures de randonnée Décathlon.

Conseils

  1. Nous accrochons tous les soirs pour la nuit aux jambes des chevaux des bandes réfléchissantes avec nos numéros de téléphone inscrits dessus.
  2. Nous avons en outre, accrochées aux licols, des médailles en argent gravés : bien mieux que des étiquettes plastifiées car plus solides et résistent à l’eau.
  3. Nous avions des imperméables équestres au début du voyage. Très vite nous nous en sommes séparés car aucun ne résiste à plus d’une heure de pluie et puis c’est lourd. Mieux vaut privilégier une bonne bâche « arrangée » par vos soins.
  4. Grégoire a privilégié les sacoches, boudins et fontes en tissu au lieu du cuir : l’avantage est de gagner en légèreté, l’inconvénient est la fragilité du matériel.
  5. Astuce Vetbed : matière superbe pour la randonnée. Elle sèche très rapidement, permet d’éviter les blessures, reste douce 8 mois sans lavage – ce qui n’est pas le cas de la laine qui brûle avec la sueur et les frottements jusqu’à devenir dure et donc susceptible d’être à l’origine de blessures, ne coûte « rien » (seulement 40 € en comptant le travail du bourrelier) par rapport à tous les autres tapis dont les prix s’envolent parfois jusqu’à plusieurs centaines d’euros.
  6. Évitez les objets fonctionnant avec piles, privilégiez ceux rechargeables par USB.
  7. Le sel pour les chevaux : nous en ramassons dans les mangeoires faites par les chasseurs dans les forêts.
  8. Les granulés : ne vous encombrez pas de plus de 4 L par jour. Vous trouverez toujours de quoi manger sur la route.
  9. Si le cheval perd beaucoup de poids : mélangez les granulés avec quelques cuillères à soupe d’huile ou avec de la pulpe de betterave.
  10. Dès qu’une rivière longe votre chemin, profitez-en pour y plonger les 4 jambes de votre cheval pendant 15 minutes au moins. C’est excellent pour lui et ses molettes.
  11. Douchez les jambes de votre cheval tous les soirs si c’est possible. Profitez-en pour examiner à la loupe le corps de votre cheval.
  12. Lorsqu’il y a beaucoup d’humidité plusieurs jours consécutifs, attention aux champignons, à la dermatophilose ! Pour éviter cela, utilisez les huiles essentielles de lavande et de teatree : tous les jours quelques gouttes sous le tapis au niveau du dos du cheval.
  13. En hiver, sans cheval de bât, partez sans coverture. En effet, une fois mouillée, celle-ci ne permet plus de couvrir le cheval le lendemain et son poids devient beaucoup trop conséquent.
  14. Empaquetez toutes vos affaires/objets dans des sacs de congélation. Cela permet de tout garder au sec.
  15. Rangez toujours tout au même endroit.
  16. Évitez d’enfermer votre cheval dans un box après de longues journées de marche. Le cheval doit retrouver son état « sauvage » dans un pré afin d’être bien dans sa tête.
  17. Ne vous encombrez pas ! Le cheval ouvre toutes les portes. Partout vous trouverez des bonnes âmes et des personnes généreuses qui voudront prendre soin de votre cheval et de son cavalier.

Laisser un commentaire